Les intolérances alimentaires, une hyperréactivité ou hypersensibilité alimentaire, une forme d’addiction… - Isabelle de Vaugelas
1610
post-template-default,single,single-post,postid-1610,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Les intolérances alimentaires, une hyperréactivité ou hypersensibilité alimentaire, une forme d’addiction…

Comment le savoir ?

Vous en avez assez de souffrir de maux de ventre trop fréquents, crampes, constipation chronique, gaz, ballonnements ou éructations mais aussi léthargies après les repas, fatigue chronique, cernes marquées sous les yeux, rages de sucre, de biscuits ou lait ou des produits dérivés, migraines, pathologies ORL chroniques…il va falloir creuser le sujet !
Les phénomènes d’intolérances alimentaires sont des réactions inappropriées vis à vis de fragments alimentaires suite à une rupture d’équilibre au niveau digestif.
Pourquoi est-ce si difficile à identifier ? Il ne s’agit pas de réactions allergiques qui surviennent immédiatement après l’ingestion d’un aliment avec apparition d’un urticaire ou d’un œdème. Les réactions sont diffuses et peuvent prendre plusieurs heures avant d’apparaître ; le lien avec l’aliment est donc difficile à établir.
Cependant plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • L’analyse fine de votre carnet alimentaire en lien avec votre symptomatologie permet à un professionnel de la nutrition d’identifier les aliments responsables. De plus, souvent, ce sera l’aliment préféré et recherché qui s’avère responsable d’une intolérance.
  • Le test d’éviction permettra de valider l’hypothèse ; les signes s’estompent en retirant l’aliment responsable en quelques jours.
  • L’analyse en laboratoire par la mesure des IgG (anticorps) dirigés contre des antigènes alimentaires est la démonstration d’une inefficacité de la barrière intestinale, un trouble de la perméabilité intestinale : une réaction immunitaire et inflammatoire va avoir lieu vis à vis des fragments alimentaires qui ne sont plus « tolérés ».

Cette analyse est réalisée à partir d’une prise de sang. En fonction du nombre d’aliments analysés le prix peut être plus ou moins élevé (non remboursé). Il existe également des tests qui mesure le niveau d’inflammation intestinale (IgAs, Zonuline…) cela permet de valider la porosité intestinale.

Quels sont les impacts sur notre santé ?

Les intolérances alimentaires sont la partie visible de l’iceberg…
En effet, qui dit intolérances, dit :

  • Porosité de la barrière intestinale ou hyperperméabilité, c’est la porte ouverte aux toxines de tous ordres qui installent à distance l’inflammation (rhumatismes, spondylarthrites ankylosantes, polyarthrites rhumatoïdes, troubles psychologiques…)
  • Dysbiose intestinale c’est le déséquilibre des bactéries intestinales qui assurent la santé de notre système immunitaire

Parmi les tout premiers médecins à avoir fait le lien entre alimentation et santé il faut rappeler les travaux du rhumatologue Jean SEIGNALET (Alimentation ou la 3ème médecine).
L’inflammation et l’immunité sont les pierres angulaires de notre santé. Prendre en charge les intolérances ou hyperréactivités alimentaires c’est prévenir l’installation de pathologies plus gênantes.

Peut-on s’en sortir et comment ?

Vous êtes glouton de gluten, de fromages… et la perspective de ne plus en manger vous effraie ? La bonne nouvelle c’est que les intolérances ou hypersensibilités alimentaires sont réversibles !!! Ouf ! Ce qui veut dire que vous pourrez en manger à nouveau en quantité modérée dès que les conditions seront plus favorables d’un point de vue digestif.

La stratégie consiste :

    • A rééquilibrer l’assiette soit en suspendant ou en limitant les aliments responsables pendant une période donnée.
    • A restaurer l’écosystème intestinal avec des compléments alimentaires
      • Régénération d’un biofilm* favorable
      • Nettoyage d’une flore indésirable ou pathogène (candida alb.)
      • Restauration d’une flore équilibrée
      • Rétablissement d’une barrière intestinale efficace

 

Les *biofilms bactériens sont des amas de bactéries enrobés d’une sorte de gel et attachés à une surface. Le biofilm protège les bactéries et leur permet de survivre dans des conditions environnementales hostiles.

Le temps de traitement de vos intolérances dépendra de l’ampleur de vos symptômes ; alors si vous suspectez des intolérances mieux vaut les prendre en charge rapidement et ne pas attendre plus longtemps.