Comprendre le régime cétogène - Isabelle de Vaugelas
1988
post-template-default,single,single-post,postid-1988,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Comprendre le régime cétogène

Introduit dans le milieu médical dans les années 1920, le régime cétogène a d’abord été développé dans le traitement de l’épilepsie chez l’enfant. Ce régime s’est ensuite rapidement imposé dans le quotidien alimentaire de personnes ne souffrant pas forcément d’épilepsie. Pourquoi ? Car il permet notamment de perdre du poids rapidement et qu’il posséderait de nombreuses vertus pour la santé. Alors le régime cétogène : recette miracle ou poudre aux yeux ?

Les principes du régime cétogène : cap sur les lipides !

 

On connait la chanson : “pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé”. Le régime cétogène, lui, se construit à l’inverse puisqu’il s’agit d’augmenter l’apport en lipides, autrement dit les graisses.

Contrairement à la traditionnelle pyramide alimentaire où les lipides sont à consommer avec modération, le régime cétogène privilégie en effet la consommation de lipides tandis que l’apport en glucides est très fortement réduit, voire quasi nul. L’apport de protéines reste quant à lui équilibré et ne change pas d’un régime traditionnel.

Comment ?! Il faut manger du gras ? Eh bien oui mais n’oubliez pas que toutes les graisses ne se valent pas sur le plan santé/nutrition !

Comment le régime cétogène fonctionne ? 

 

Le régime cétogène (dit aussi keto ou low carb en anglais) oblige le corps à puiser dans ses réserves de glycogènes situées autour des muscles et du foie, réserves qui ne sont pas alimentées du fait de la suppression des glucides. Comme il n’y a plus de glucides, le corps va puiser dans les réserves de lipides et le processus entraîne la production de corps cétoniques par notre foie. On les retrouve dans le sang et les urines.

Quels aliments privilégier dans le cadre d’un régime cétogène ?

Les bonnes graisses (huile d’olive, de colza, des Triglycérides à Chaîne Moyenne (TCM), la viande et le poisson (sardines, maquereau, saumon…), les oléagineux (chia, amandes, noix de Pécan, noix de macadamia…), l’avocat, olive, œuf, légumes…

Quels aliments éviter ? 

Les acides gras saturés, les féculents, le sucre, les biscuits, le pain, les céréales, les fruits, le chocolat, les légumineuses…

Le régime cétogène : quels avantages et inconvénients ?

 

Testé scientifiquement sur de nombreuses pathologies, le régime cétogène s’est révélé efficace pour traiter les symptômes et améliorer la vie de patients souffrant d’épilepsie, atteints de certains problèmes cardiovasculaires, de diabète (type 2), maladies inflammatoires et de cancers. Le régime cétogène s’est imposé comme un des moyens les plus rapides et efficaces pour perdre du poids tout en limitant la perte de masse musculaire. À noter : il serait également un allié du sportif (temps de récupération moins long, performances et effort facilité).

Plus qu’un régime, ce mode de vie est difficile à mettre en œuvre et à suivre en raison des nombreuses contraintes imposées.

Le régime cétogène : se faire suivre par un diététicien-nutritionniste spécialiste

 

Le régime cétogène n’est pas à mettre dans toutes les… assiettes !

Comme ce régime n’est pas simple à suivre, il est important de se faire entourer et conseiller par un nutritionniste afin de réussir les transitions et d’éviter de s’ennuyer devant son assiette. Je propose à mes patients 4 types de régime cétogène, du plus souple au plus strict, et je les accompagne dans des idées de menus afin qu’ils réussissent leur transition. 

Si ce régime vous intéresse, vous pouvez :