Micronutrition : le zinc, un minéral essentiel - Isabelle de Vaugelas
2103
post-template-default,single,single-post,postid-2103,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive
huitre aliment riche en zinc

Micronutrition : le zinc, un minéral essentiel

Comme le magnésium, le zinc est un oligoélément essentiel qui possède de nombreux bienfaits. Le zinc est indispensable à la bonne santé de votre organisme, mais attention à ne pas faire trop de zèle car un excès de zinc n’est pas profitable à votre organisme ! Quel rôle joue le zinc ? Quel est l’apport quotidien recommandé ? Et dans quels aliments le trouver ? Quels sont les symptômes d’une carence en zinc ?

Comprendre le rôle du zinc et ses nombreux bienfaits

Le zinc joue un rôle clé dans de multiples processus vitaux et réactions métaboliques. Allié de votre peau, il participe à la cicatrisation des plaies, à la croissance et au renouvellement des cellules de votre épiderme. Le zinc intervient notamment dans le traitement de différentes affections cutanées à l’instar de l’acné, l’eczéma ou le psoriasis.
Parallèlement, le zinc est connu pour son action sur votre système immunitaire en venant stimuler vos défenses immunitaires. Comment ? Il augmente la production de lymphocytes T (des cellules qui jouent un rôle essentiel dans la réponse immunitaire).

Cet antioxydant naturel participe à la synthèse de l’ADN et des protéines de votre organisme. Il vient aussi protéger les cellules du stress oxydatif (une agression de vos cellules par les radicaux libres).

Le zinc prévient les problèmes prostatiques et stimule la production de spermatozoïdes. Il joue un rôle essentiel dans la régulation de votre taux d’insuline, et contribue au bon fonctionnement et à la croissance de votre système nerveux.

Ça en fait des super pouvoirs pour un seul minéral, non ?

crabe zinc micronutrition aliment

Dans quels aliments trouver du zinc ?

Bonne nouvelle : le zinc est naturellement présent dans de nombreux aliments ! L’apport quotidien en zinc recommandé est de 10 mg/jour pour un homme adulte et de 8 mg/jour pour une femme adulte (20mg pendant la grossesse et l’allaitement).

Pour faire le plein de zinc, misez sur :

  • certaines viandes comme le foie de veau ou d’agneau, et le bœuf (steak haché cuit)
  • les fruits de mer et crustacés (mention TB pour le crabe), et plus particulièrement les huîtres (qui sont également riches en riche en potassium, magnésium, phosphore, calcium, cuivre, oméga 3, vitamines B, E & C, et fer !)
  • les céréales complètes et le pain complet (le seigle, l’avoine et le germe de blé que vous pouvez trouver sous la forme de paillettes, parfait pour pimper vos salades)
  • le cacao non sucré (un aliment riche en magnésium !)
  • les noix de cajou et de pécan, noix, pignon de pin
  • certains fromages (morbier, maroilles, comté, parmesan) et laitages


Les aliments les plus riches en zinc sont par ordre décroissant les huîtres et les fruits de mer, les viandes, le jaune d’œuf, le foie, les poissons, les graines oléagineuses, les céréales complètes et les légumineuses.

Attention : les végétaliens stricts risquent des carences, il est pertinent de réaliser un bilan biologique. Comme pour de nombreux minéraux essentiels et vitamines, le zinc peut également être pris sous la forme de compléments alimentaires.

noix de cajou zinc aliments

Quels sont les symptômes d’un déficit en zinc ?

Une carence en zinc peut se manifester de plusieurs manières. Elle peut causer des problèmes de peau, chute de cheveux, ongles cassants une perte de la réactivité sensorielle (vision, goût et odorat), une grande fatigue et diminution des performances sportives, dépression, des problèmes de fertilité ainsi que des problèmes de cicatrisation, système immunitaire déficient, épisodes d’allergies et inflammations fréquents.

Mais attention : trop de zinc n’est pas bénéfique non plus ! Un excès de ce minéral essentiel peut en effet entraîner une baisse des défenses immunitaires, réduction du bon taux de cholestérol, troubles moteurs ou digestifs. Alors attention au dosage ! N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin, votre pharmacien et bien sûr votre nutritionniste ! Il est possible de réaliser un bilan biologique nutritionnel pour faire un état des lieux.